Des gouvernements régionaux lancent la “Coalition infranationale pour l’action sur la biodiversité” lors de la COP14

L’appel à l’action est une invitation ouverte à l’intégration verticale de gouvernance multi-niveaux pour accélérer les ambitions mondiales en matière de biodiversité d’ici 2020 et au-delà, dans le “Sharm El-Sheikh to Beijing Action Agenda for Nature and People”

  • Huit régions dans huit pays ont été les premières à participer à l’appel à l’action, qui est ouvert à d’autres gouvernements leaders.
  • Globalement, les régions qui promeuvent l’appel représentent plus de 2 800 municipalités et près de 2 millions de km2 de territoire. Au total dans le monde, y compris par le biais de la coopération décentralisée, les régions et les gouvernements infranationaux investissent au moins le même volume de ressources dans la diversité biologique que les 200 gouvernements nationaux du monde.
  • Le document comprend 5 engagements et ouvre les portes pourun partenariat mondial entre les gouvernements infranationaux et les Parties à la CDB, les dirigeants politiques et techniques et les réseaux infranationaux.
  • L’action infranational a augmenté de 50% au cours des 5 dernières années dans les stratégies et plans d’action pour la diversité biologique les plus récents et les rapports des Parties à la Convention.

Huit régions du monde lancent la Coalition Infranationale pour l’Action sur la Biodiversité, un appel ouvert à la collaboration et au soutien des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) pendant la COP14 afin d’accélérer la mise en œuvre du cadre mondial pour la biodiversité d’ici 2020 et au-delà. Les huit régions sont: Aichi (Japon), Campeche[1] (Mexique), Catalogne (Espagne), Gossas (Sénégal), Gangwon (Corée du Sud), Palawan (Philippines), Québec (Canada) et São Paulo (Brésil).

La Coalition Infranationale pour l’Action sur la Biodiversité marque une étape importante dans la coopération nationale-sous-nationale en appelant clairement à la collaboration et au soutien des Parties tout en réaffirmant l’engagement sous-national en faveur de la réalisation du Objectifs d’Aichi pour la Biodiversité d’ici 2020 et au-delà. L’appel à l’action comprend cinq engagements stratégiques:

En raison de leur position stratégique et de leur domaine de compétence, les gouvernements régionaux sont aussi essentiels pour assurer l’intégration verticale des politiques de biodiversité du niveau urbain au niveau national, y compris en ce qui concerne les liens urbains-ruraux pour la cohésion et l’équilibre territoriaux, l’intégration de la biodiversité dans l’économie, la connectivité des écosystèmes, prise de conscience et inclusion de la société civile et des autres parties prenantes dans les actions de protection de la biodiversité. Ils sont également essentiels pour assurer la coordination des actions développées par tous les niveaux de gouvernement et pour traduire les engagements mondiaux en actions territoriales concrètes.

Membres et secrétariat de nrg4SD avec Cristiana Pasca Palmer, Secrétaire exécutive de la CDB

Les gouvernements infranationaux jouent un rôle essentiel pour la Convention sur la Diversité Biologique et pour la réalisation des objectifs du Plan Stratégique pour la Diversité Biologique 2011-2020. Ils gèrent les liens urbains-ruraux qui contribuent à l’utilisation durable de la biodiversité. Parmi les autres attributs des gouvernements infranationaux qui sont importants pour la Convention, citons la coordination verticale des Stratégies et Plans d’Action sur la Biodiversité entre différents niveaux de gouvernement, mais aussi la conception et le fonctionnement d’incitations économiques positives positives et d’une réglementation plus écologique pour les entreprises a déclaré Cristiana Paşca Palmer, Secrétaire Général adjoint des Nations Unies et Secrétaire Exécutive de la Convention sur la Diversité Biologique

La Coalition Infranationale pour l’Action sur la Biodiversité exhorte les gouvernements régionaux et les Parties à s’unir pour amplifier leur ambition collective à l’horizon 2020 et à assurer une composante infranationale forte au cadre de la biodiversité pour l’après-2020. Le plan d’action permet de concrétiser les engagements pris antérieurement dans le cadre de la CDB, ce qui souligne l’importance du rôle d’un groupe de travail mixte dans la réalisation de progrès » a déclaré Natalia Vera, Secrétaire Générale du Réseau des Gouvernements Régionaux pour le Développement Durable – nrg4SD

La Coalition Infranationale pour l’Action sur la Biodiversité est dirigée par le Comité Consultatif des Gouvernements Infranationaux et de la Biodiversité (CGNS) de la CDB, coordonné par le Réseau des Gouvernements Régionaux pour le Développement Durable – nrg4SD, avec le soutien de la CDB et de l’ICLEI. L’appel à l’action englobe d’autres initiatives tout aussi cruciales pour atteindre cette ambition: la plate-forme d’apprentissage Régions pour la Biodiversité (R4BLP), dirigée par nrg4SD et officiellement soutenue par la CDB; et le Groupe de Principaux Gouvernements Infranationauxpour la réalisation des Objectifs d’Aichi pour la Biodiversité (GoLS), coordonné par le gouvernement d’Aichi. Les deux plateformes offrent respectivement un renforcement des capacités techniques et un soutien politique aux gouvernements sous-nationaux cherchant à avoir un impact.

Membres et partenaires de la Coalition Infranationale pour l’Action sur la Biodiversité

“La Coalition donne vie au Comité Consultatif des Gouvernements Infranationaux de la CDB, dans lequel nrg4SD joue un rôle clé en tant que coordinateur. Nos efforts rappellent l’importance d’une action infranationale pour l’intégration de la biodiversité, notamment en reliant les zones urbaines et rurales par des approches territoriales et écosystémiques”. M. Paul Carrasco, Président du Sud de nrg4SD et Préfet de la province d’Azuay, en Équateur.

“En 2010, les Parties ont offert aux gouvernements infranationaux une occasion unique, dans le cadre de la décision X / 22, de jouer un rôle actif dans la gouvernance mondiale de la biodiversité. Par le biais du Comité Consultatif des Gouvernements Infra-nationaux pour la Biodiversité, nous avons saisi l’occasion de créer une plate-forme permanente dotée d’un solide leadership infra-national qui contribue activement aux efforts de la CDB. Le Comité Consultatif vient d’adopter un plan d’action qui associe activement les gouvernements infranationaux à une plus grande participation au cadre mondial pour la biodiversité après 2020 et, en tant que co-coordonnateur du Comité, Québec est prêt à agir pour renforcer la participation des gouvernements infra-nationaux au nouveau cadre mondial pour la biodiversité “, a déclaré M. Jean Lemire, envoyé spécial pour le changement climatique et les affaires du Nord et de l’Arctique, Gouvernement du Québec, Canada.

“Les gouvernements infranationaux jouent un rôle de plus en plus important dans la conservation de la biodiversité, tout en créant de nouveaux partenariats. L’État de São Paulo, au Brésil, est à l’origine de nouveaux outils permettant de relier au jour le jour les citoyens, les entreprises et les gouvernements locaux, tels que le Zonage Économique Écologique, la création de zones protégées et l’intégration des principaux agendas, comme les objectifs de développement durable, le changement climatique. et la biodiversité. ” M. Eduardo Trani, secrétaire aux affaires environnementales, gouvernement de l’État de São Paulo, Brésil

“Le GoLS est un groupe volontaire de gouvernements sous-nationaux qui s’efforcent de contribuer aux Objectifs d’Aichi pour la Biodiversité. La Coalition Infra-nationale pour l’Action sur la Biodiversité, créée par de nombreux gouvernements infra-nationaux sous la bannière du Comité Consultatif, est une étape qui marque une période pour nous tous. Nous, GoLS, soutiendrons et ferons pleinement la promotion de cette initiative, qui partage la même valeur que GoLS.” M. Hideaki Ohmura, gouverneur d’Aichi, Japon

[1] Campeche a la Présidence de l’ANAAE, l’association nationale des autorités environementales des états mexicains.


À propos du Comité Consultatif sur les Gouvernements Infranationaux et la Biodiversité (AC SNG)

Le AC SNG a été créée en 2010 à la suite de la décision X/22 de la CDB, dans la COP10 tenue à Nagoya, pour soutenir le Plan d’Action pour la Diversité Biologique des Gouvernements Infranationaux, des Villes et des autres Autorités Locales (2011-2010), une étape importante dans la reconnaissance des gouvernements infranationaux et leur contribution à la CDB. nrg4SD agit en tant que coordinateur du AC SNG, en promouvant le dialogue entre ses membres, les Parties et le Secrétariat de la Convention afin de mettre en œuvre avec succès les objectifs et cibles de la biodiversité au niveau mondial.

Les membres actuels du AC SNG sont: Aichi (Japon), Andra Pradesh (Inde), Auvergne-Rhône-Alpes (France), Pays Basque (Espagne), Campeche (Mexique), Catalogne (Espagne), Fatick (Sénégal), Gangwon. (Corée du Sud), Goias (Brésil), Gossas (Sénégal), Lombardie (Italie), Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne), Ontario (Canada), Palawan (Philippines), Paraná (Brésil), Québec (Canada), São Paulo (Brésil), Sichuan (Chine), Pays de Galles (Royaume-Uni) et Walga (Australie).

Cliquez ici pour rejoindre AC SNG et SCBA

Share

Using de cookies

This site uses cookies for you to have the best user experience. If you continue to browse you are consenting to the acceptance of the aforementioned cookies and acceptance of our cookie policy, click the link for more information.

ACEPTAR
Aviso de cookies